Boyce & Hart

Boyce & Hart

I wonder what she's doing tonite (1961)

 

Vous vous rappelez le "Reader's Digest", une collection qui présentait des ouvrages classiques en version "allégée" ? Si oui, vous aurez un peu la même impression à l'écoute de cette compilation de Tommy Boyce & Bobby Hart, paire de songwiters californiens à l'oeuvre notamment derrière tous les hits des Monkees.

Ne fuyez pas : ce disque vaut mieux que ces susnommés ersatz de Beatles, boys-band préhistorique monté pour la télé Us. "I wonder what she's doing tonite" est un condensé habile et bien fait de tous les gimmicks de la pop promotion 1965-70, axe Beatles-Donovan-Beach Boys et Pink Floyd période Barrett. Boyce & Hart ont un talent certain pour sentir l'air du temps (le clin d'oeil de circonstance aux hippies de la west-coast avec "Pretty flower", "I should be going home" et son sitar) : quelques messages coquins et cryptés ("I want to be free" et "It's all happening on the inside"), un délire russophile ("Girl, i'm out to get you" qui rappelle "Coffee in the pot" sur le récent Supergrass) montrent que le duo savait faire plus que photocopier les plans des anglo-saxons en les aseptisant – bon ok, les photocopieuses n'existaient pas à l'époque, on se servait plus volontiers de papier buvard...

"For baby", "Teardrop city" s'écoutent avec un plaisir qu'il ne faut pas bouder, à moins d'être snob ou maso : rien de cela ici, "I wonder what she's doing tonite" représente le haut du panier d'une pop "bubble-gum" sixties américaine, débarrassée de toute ambition subversive ou cérébrale, un produit de consommation courante bien fichu.

 

texte repris de www.sefronia.com